Ce qu’il faut savoir sur la nouvelle Infiniti Q50 2018

Par ALBI le Géant Infiniti Q50 2018

On ne change pas une recette gagnante, tout le monde connaît l’adage. Mais il est parfois permis, en redoublant de prudence et de subtilité, de l’améliorer. C’est exactement ce que les ingénieurs chez Infiniti ont accompli avec la nouvelle mouture de la berline intermédiaire Q50.

En matière de style extérieur, par exemple, la voiture, que l’on avait dévoilée en grande pompe au salon de l’auto de Genève, la voiture a subi quelques légers changements qui viennent confirmer sa vocation sport.

Du nombre, mentionnons l’élargissement de la grille avant sur toutes les déclinaisons. Ajoutez à cela l’installation d’un nouveau pare-chocs avant qui s’affirme davantage sur les versions Sport et Red Sport 400, et vous aurez une bonne idée des changements principaux. On a aussi créé de nouvelles jantes en aluminium pour les versions de base, alors que les déclinaisons les plus vitaminées optent plutôt pour des jantes de 19 pouces qui leur sont propres.

Dans l’habitacle, le volant reprend la forme de celui de la Q60, plus racé que le précédent, et le tableau de bord subit une cure de modernisation à son tour. Rien de majeur, mais quelques détails, notamment l’emplacement des palettes de changement de vitesse dorénavant liées au volant plutôt qu’à la colonne de direction.

Mécaniquement cependant, la voiture demeure intouchée. Le modèle de base, la Q50 2.0t, dispose d’un quatre cylindre turbo de 208 chevaux, alors que les versions 3.0 LUXE et 3.0 SPORT proposent toujours un V6 à biturbo de 300 chevaux. Cette même motorisation de 3,0 litres passe à 400 chevaux pour l’édition Red Sport 400 et compte sur un rouage intégral.

Une version hybride de la Q50 est aussi disponible. Sous le capot, un moteur V6 de 3,5 litres ainsi que d’un moteur électrique de 50 kW nettement moins gourmand que la version à essence seulement.

Précisons que la voiture continue, dans certaines versions, d’être dotée de suspensions adaptative réglables et d’une direction que l’on peut aussi moduler.

Plus jolie, mais toujours aussi efficace, la nouvelle Infiniti Q50 vieillit bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>