Nissan développe une communication cerveau-auto

Par ALBI le Géant voiture autonome

La conduite autonome inquiète bon nombre de conducteurs qui sont persuadés qu’ils n’auront plus le contrôle sur le voiture. Pire encore, que la voiture pourra conduire sans leur consentement, et d’une façon qui les rend inconfortables. Mais Nissan tente plutôt de développer une technologie qui maximisera la communication entre le cerveau et la voiture.

Appelée B2V (ou Brain to Vehicle, soit du cerveau au véhicule), le système permet de détecter les intentions du conducteur en mesurant des paramètres cérébraux, et de faire réagir la voiture de 2 à 5 dixièmes plus rapidement que ne le ferait le conducteur lui-même.

Ainsi, le B2V pourra détecter l’intention du conducteur de tourner le volant ou d’appuyer sur la pédale d’accélération. Dans un tel cas, en intervenant directement même alors que le conducteur est en contrôle, il pourrait accélérer la manœuvre et offrir une conduite plus dynamique ou plus sécuritaire.

Le véritable élément de sécurité cependant survient alors que c’est la voiture autonome qui conduit. En détectant les inconforts du conducteur, elle pourra ralentir, freiner, modifier la trajectoire, changer son mode de conduite ou même adopter un style de conduite différent, afin que les occupants se sentent davantage en sécurité.

L’auto pourrait aussi utiliser la réalité augmentée, par exemple, pour améliorer le confort de l’automobiliste.

Pour le moment, le système en est encore au stade expérimental, et fera l’objet d’une démonstration au Consumer Electronic Show dans quelques jours à Las Vegas. Pour le faire fonctionner, le conducteur doit pour le moment porter un détecteur sur la tête, mais la version finale pourrait être moins intrusive.

C’est la première qu’un système qui détecte les activités cérébrales est jumelé à la conduite automobile. Le B2V pourrait faire son apparition sur les premières voitures autonomes de Nissan, quelque part au début des années 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *