Menu Appeler nous maintenant!
ALBI le Géant
menu

appeler

Ford : moteurs d’hier et voitures d’aujourd’hui

De la création du premier moteur Ford, testé dans la cuisine familiale d’Henry en personne, aux nouvelles Ford 2015 en passant par les modèles prometteurs de 2016, il s’en est passé des choses chez Ford Motor Company.

Jeter un regard sur l’histoire de cet incontournable géant automobile, c’est voir se dérouler le XXe siècle. Un court portrait de la Ford Motor Company, et de l’influence de son bâtisseur, Henry Ford, ainsi que de son modèle d’affaire sur le cours de l’Histoire.

Rien de moins!

La fameuse Ford T

Au départ, il y a un jeune fils de fermier qui en ras le pompon de la ferme. Après avoir travaillé dans quelques manufactures, ce jeune homme, un dénommé Henry Ford, travaille pour l’entreprise d’Edison. Après quelques années, il décide de voler de ses propres ailes et il crée sa propre entreprise.

Il fera deux fois faillites avant de démarrer la Ford Motor Company, en 1903, avec le soutien de 11 investisseurs. L’industrieux Henry met sur le marché pas loin de 19 modèles de voitures en cinq ans, mais rien ne parvient à susciter l’enthousiasme. C’est en 1908 que le succès vient enfin, avec la fameuse Ford T, qui subira certaines modifications et deviendra la voiture emblématique des années folles.

À l’époque, près de 15 millions d’exemplaires sont vendus à travers le monde.

Publicité Ford T - 1925

Publicité Ford T – 1925

Le fordisme

Parce que la demande explose, une nouvelle méthode de travail est instaurée dans les usines. Le fordisme ou O.S.T. (organisation scientifique du travail), du montage à la chaîne, permet à la compagnie d’ouvrir des usines partout dans le monde. La compagnie voit ses usines se multipliées en Asie dès 1909, en Amérique du Sud et en Europe en 1911 et plus tard en Australie, en 1925.

De la Première à la Seconde Guerre mondiale

1917_Ford_Model_T_Touring_HKK375Pendant la Première Guerre mondiale, les usines Ford produisent chars d’assaut, sous-marins, avions, ambulances. En 1917, Ford se lance également dans la construction de camions et de tracteurs. Inutile de le dire mais mentinnons-le tout de même, la compagnie s’enrichit.

 

Au cours de la Seconde Guerre, Henry Ford jure qu’il participe à l’effort de guerre pour le compte des Alliés. Mais compte tenu des allégences litigieuses de M. Ford, certains doutent que les bombardiers, les jeeps et les chars de combat, construits dans les usines de l’entreprise en Russie, servent uniquement au camp des Alliés.

Henry Ford reprend les rennes de l’entreprise en 1943, après le décès soudain de son fils unique, en attendant que son petit-fils soit en âge de lui succéder. Il ne verra pas le renouveau de sa marque, car il meurt au cours de l’année 1947 à l’âge de 83 ans.

Le rouge et le blanc tâcheté

Après la Deuxième guerre, la compagnie connaît de sérieuses difficultés. Les vieux modèles se vendent moins, sinon plus du tout. La Ford Motor Company décline. Henry Ford II, le petit-fils mentionné plus haut, décide de revoir le fonctionnement de l’entreprise.

De 1947 à 1961, la compagnie se transforme et évolue. Après cette refonte de fond en comble et l’ajout de nouvelles divisions, dont Motorcraft en 1961 et la Ford Credit Company en 1959, le fabricant reprend du poil de la bête.

En 1964, la Ford Mustang voit le jour. Seul véhicule de l’entreprise à arborer un logo autre que celui de la compagnie, un mustang lancé au galop, la Mustang marque l’imaginaire américain. Il n’y a qu’à voir le nombre de films dans lesquels la Mustang apparaît!

1966FordMustang_convertible_front_side

Et d’aventures en aventures pour Ford…

Ford Bronco, Ford Expedition, Ford Focus, Ford Torino, Ford Thunderbird, Ford Taurus, Ford Explorer, des voitures dont on se souvient encore, et pas seulement en raison de leurs diverses apparitions à la télé ou dans les films. La compagnie innove et tente chaque fois d’offrir à sa clientèle un savant mélange de qualité, d’innovation et de sensations fortes!

Depuis 1964 donc, l’entreprise a remis au goût du jour certains de ces modèles tout en laissant aux amateurs le soin de se rappeler des autres. La Ford Focus, la  Ford Mustang et le Ford Explorer par exemple, ont toujours la cote auprès des amateurs et du grand public.

L’aventure sombre

Ford n’a pas que construit des véhicules au cours des ans. Il s’est également porté acquéreur de nombreuses marques. En 2006, la compagnie possédait le porte-feuille d’une dizaine de marques. Mais les temps sont durs et des sacrifices sont nécessaires. Déjà en 2004, le constructeur, longtemps second leader mondial en matière de fabrication automobile, glissait au 3e rang.

En plus de supprimer 30 000 emplois de par le monde pendant l’année 2006, Ford se départit de ses portes-feuilles de marque. Ainsi, en 2010, l’entreprise ne compte plus que sa marque fondatrice, Ford, ainsi que la marque Lincoln. Ce qui n’empêche pas Ford d’être encore à ce jour un important employeur, avec quelques 350 000 travailleurs dispersés sur toute la surface du globe.

Au Canada, on compte 23 500 employés Ford. Cette main-d’oeuvre qualifié permet à Ford Canada de mettre en marché 320 000 véhicules et environ 425 000 moteurs.

L’aventure éclairée

En 2005, Ford est l’un des premiers constructeurs automobile à appeler une action commune de la part du secteur privé et public pour réduire les émissions de gazs à effet de serre.

Comme un nombre grandissant de Canadiens et d’Américains, la compagnie sait que c’est l’industrie humaine qui est responsable des changements climatiques et souhaite mettre la main à la pâte pour y remédier. C’est une prise de position importante pour le fabricant automobile, qui a lancé depuis des modèles hybrides tel que le Ford Fusion Hybride 2014.

Le groupe Ford Canada est également auprès de la communauté. Il est un partenaire majeur de Entraide Enfants.

D’aventures en aventures, cette entreprise a su traversé l’épreuve du temps. Après 100 ans d’existence, le constructeur automobile cherche sans cesse à se renouveler et à repousser les limites de l’ingéniosité.

Constatez-le en passant nous voir chez Albi Ford ou dans l’une de nos 3 succursales Albi Occasion.

Fusion_hybride14_EDGE_LTD_OXWH      AS4374915F150_Lariat_DeadFrntStaticWindFarm_mj

 

 

Sources : Wikipédia, Ford Canada, Ford

 

 

Article précédent
Des rallyes et des femmes
Article suivant
L'aventure Nissan sur la Route 66 : Altimate Rogue Trip