Menu Appeler nous maintenant!
ALBI le Géant
menu

appeler

Conduire en automne demande de la prudence

C’est l’automne. Les feuilles changent de couleur et envahissent la chaussée. La température chute, la chaussée est mouillée, et la noirceur arrive plus tôt. Bref, les conditions routières sont changeantes, et comme pilote vous devez être plus prudent. Voici donc quelques conseils pour conduire prudemment en cette nouvelle saison.

Les dangers de feuilles sur les routes

Lorsque les feuilles accumulent sur la chaussée et sont mouillés, elles peuvent devenir très glissantes, ce qui rend les conditions de conduite similaires à la conduite sur glace. Si la température descend en dessous de zéro, les feuilles mouillées vont geler et se transformer en glace. Outre la réduction de la traction de la voiture, cela peut provoquer le dérapage et la possibilité de perdre le contrôle du véhicule. Attention aussi, les feuilles couvrent souvent les marquages ​​routiers, ce qui rend difficile le repérage des voies et les possibilités de dépassement.

Ralentissez si vous conduisez sur une route couverte de feuilles, en particulier lors de la conduite en virage.  Prévoyez suffisamment d’espace pour arrêter en cas d’urgence. Gardez une plus grande distance entre vous et la voiture devant vous.

Une pile de feuilles entassées sur le côté de la route est un lieu accueillant pour un enfant. Les enfants aiment sauter dans les tas de feuilles se cacher. Si vous roulez dans une zone résidentielle, ne conduisez jamais à travers une pile de feuilles.

Enfin, pour éviter la possibilité d’un risque d’incendie dans le système d’échappement ou le convertisseur catalytique, ne garez jamais votre véhicule sur un tas de feuilles.

Changement de conditions météorologiques

Dans de nombreuses régions, l’automne est une saison humide, très humide. Il y a beaucoup de jours de pluie ou de brouillard. Comme la chute température chute, le gel recouvre souvent le sol la nuit.

Lors de la conduite dans le brouillard, réglez votre phare de croisement. Ce paramètre dirige le faisceau de lumière vers le bas vers la chaussée. Lorsque la température avoisine les 3 degrés Celsius, il y a danger que le gel se forme sur la chaussée, ce qui provoque des conditions de conduite dangereuses. Conduisez lentement et doucement, et soyez particulièrement sur et sous les viaducs et les ponts qui gênent plus rapidement que les autres portions de la chaussée.

Attention aux alentours

À l’automne, il y a moins d’heures de lumière du jour. Même si l’obscurité plus tôt, il est fréquent de voir des enfants circulant en fin de journée. Les gens promènent leurs chiens, font leur jogging ou prennent de simples promenades. Dans la lumière déclinante du crépuscule, il est plus difficile de voir les enfants et les piétons, il faut donc ralentir.

Méfiez-vous aussi des enfants à leur arrêt de bus le matin et quand ils rentrent chez eux dans l’après-midi.

Naturellement, les pratiques de conduite sécuritaires sont essentielles tout au long de l’année. Cependant, être conscient des risques uniques de la conduite automnales et en suivant les conseils de sécurité fera de vous un conducteur plus sécuritaire.

Article précédent
Le Groupe ALBI le Géant confirme son expansion dans la région de Mont-Tremblant en annonçant l’ouverture d’ALBI Infiniti Mont-Tremblant et d’ALBI Nissan Mont-Tremblant
Article suivant
Nissan révise son utilitaire Rogue